25 déc. 2010

Ouvre ta porte et regarde en bas de chez toi...la misère est là

video

1 commentaire:

  1. Hélas, la misère est devenue tellement commune, tellement répandue et banalisée qu'elle ne surprend ni n'émeut plus. L'indifférence à la misère : voilà le fléau qui frappe les sociétés repues (si je puis dire). Celui qui a le ventre plein est trop souvent insensible au malheur d'autrui. Pire encore, il en rit. Rappelons-nous la fameuse réplique qu'on prête à Marie-Antoinette : "S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche ! "
    D'autres font l'autruche, occultent la misère et la balaient d'un clignement d'yeux. Ce qu'ils refusent de voir n'existe pas à leurs yeux. On dit de cette cécité-là que c'est la pire qui puisse exister.
    Ouvrir les yeux, entrebâiller la porte du cœur et tendre la main : est-ce trop demander?

    RépondreSupprimer